L'OIDE-IOED

Présentation

Qu’est-ce que l’OIDE ?

L’OIDE possède 3 principales fonctions :

– INSTITUTION INTERNATIONALE DE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT

– ORGANISME DE COOPÉRATION INTERNATIONALE

– STRUCTURE TECHNIQUE DE DÉVELOPPEMENT

L’OIDE est un HÉBERGEUR DE FONDS D’INVESTISSEMENTS. Elle a été créée avec la participation effective des États (voir signature des Accords de Siège) conclus avec plusieurs Gouvernements lesquels sont juridiquement dotés de force obligatoire , ce qui justifie sa vocation d’organisme chargé de protéger les fonds d’investissements.

L’OIDE bénéficie, de ce fait, d’un lien économique fort qui existe entre elle et les États, qui lui permet d’influencer le marché et d’intervenir mondialement en qualité d’Institution internationale de développement l’OIDE a été placée sous la tutelle des Nations-Unies.

Les comptes bancaires de l’OIDE bénéficient d’une protection spéciale qui découle des Conventions des Nations-Unies et sont, par conséquent, hors d’atteinte des pouvoirs publics et de leurs juridictions nationales quel que soit leur degré.

Ses relations de coopération s’appliquent aux États membres des Nations-Unies et sont régies par le droit international public, ce qui permet à l’OIDE de poser des actes souverains.

Neutralité –Indépendance – Sécurité et rentabilité des investissements

L’OIDE est régie par les Nations-Unies et est complètement dégagée de la tutelle des États, elle a l’avantage d’être neutre, indépendante et strictement apolitique, ce qui représente un gage réel pour tous les bailleurs de fonds et les investisseurs privés qui souhaitent passer outre les Organisations politiques pour assurer leurs investissements.

Toutes les activités de l’OIDE sont entièrement dépolitisées. Ainsi, l’OIDE est neutre, indépendante et strictement apolitique et constitue, par conséquent, un refuge sûr et tranquille pour tous ceux ou celles qui souhaitent être en paix pour faire fructifier leurs capitaux, car l’OIDE, conformément aux Conventions des Nations-Unies, l’OIDE bénéficie dans tous les États de l’anonymat bancaire et représente donc pour tous les bailleurs de fonds un refuge sûr pour leurs capitaux, ainsi que pour toutes les personnes qui souhaitent surmonter tous les blocages afin de protéger leurs fonds. L’OIDE offre à toutes ces personnes un maximum de visibilité et de stabilité de leurs rendements (réduction systématique de la fiscalité sur tous les investissements et augmentation sensible de leurs profits quel que soit le pays d’accueil).

Mise en place du bouclier fiscal

L’OIDE offre également à ses investisseurs un bouclier fiscal qui permet à ces derniers de faire obstacle à la corruption politique et aux trafics fiscaux de toutes sortes, notamment en ce qui concerne le blanchement et tous les soupçons répréhensibles des autorités contre leurs avoirs. Étant engagés avec l’OIDE dans l’humanitaire par des contrats de développement durables solides, ce qui leur permet de rester à l’écart de toutes velléités nationales et internationales et des administrations partisanes.

L’OIDE est un leader du marché

Sur le plan technique et hiérarchique mondial en termes de développement, l’OIDE est un leader du marché et un levier direct de développement économique et social dans toutes les Nations. Les indicateurs sont les suivants :

  • le soutien réel des États
  • Domination à travers son poids économique et diplomatique (couverture planétaire) conférant à l’OIDE un degré élevé de légitimité et d’influence sur la scène internationale
  • Sur le plan international, c’est le premier ORGANISME qui détient le PLUS VASTE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DU MONDE couvrant plus de 250 zones économiques cibles à très forte capacité de financement, dépassant les seuls territoires nationaux des États souverains.

– l’OIDE est, d’autre part, par son approche humanitaire, l’un des premiers organismes internationaux d’origine privée sur le terrain, en dehors des Nations-Unies, à disposer en son sein d’un DÉPARTEMENT DES AFFAIRES HUMANITAIRES (BUCAH) comprenant plusieurs Organisations mondiales faisant de l’OIDE la première Institution internationale de développement économique indépendante d’approche humanitaire officiellement reconnue dépositaire d’un Agenda social.

Régime de facilités financières

Les États accordent à l’OIDE les meilleurs taux de changes qui existent sur le marché pour toutes ses transactions financières, elle bénéficie d’une liberté totale de mouvement des capitaux et a le droit de détenir des fonds (or, avoirs financiers) dans toutes les banques, sans limitation aucune, et possède le droit de les transférer dans tous les pays (vis-versa).

Immunité, exemption fiscale et privilèges

L’OIDE protège fortement tous ses membres, ses fonctionnaires et agents ainsi que tous ses partenaires au développement par :

l’immunité de juridiction et d’arrestation personnelles pour tous ses membres (pour leurs paroles et les écrits). Cette immunité s’étend aux membres de leurs familles et continue d’agir après leur cessation de service à l’OIDE (voir Accord de Siège conclus avec les États).

* Rôle joué par l’OIDE

Les accréditations

Liste des membres actuels de nos organes directeurs, leur nationalité et la procédure d’élection ou de nomination desdits membres Description de la procédure de nomination des fonctionnaires internationaux à l’OIDE, recrute ses fonctionnaires internationaux sur le plan international en s’appuyant sur les critères ci-dessous : Critères

  1. La mise en place du personnel de l’OIDE, comme c’est le cas aux Nations Unies, s’appuie sur un tableau des nationalités (grande diversité de nationalités), ce qui participe aux critères de recrutement de ses fonctionnaires internationaux et qui permet ainsi de mettre en évidence, le caractère international de sa mission
  2. Formalité requise (présentation d’une demande d’emploi, appuyée d’une copie ou des copies des diplômes du postulant), ceci pour s’assurer des compétences du postulant dans le domaine où l’emploi est sollicité, avant de lui confier un poste à l’OIDE et des responsabilité importantes ou moins importantes en fonction des postes déjà occupées par le demandeur d’emploi, par le passé dans d’autres structures similaires ou institutions comme la notre, et nous assurons si le demandeur connaissent les principes de fonctionnement des institutions internationales.
  3. Enquête de moralité (présentation d’un casier judiciaire par le postulant) , joint à sa demande d’emploi, pour vérification de la moralité du concerné, avant l’attribution d’un poste à l’OIDE .
  4. Enquête sur sa santé (présentation d’un certificat médical délivré par un médecin des hôpitaux classiques), pour attester de son état de santé rassurant, cette condition est nécessaire et impérative avant son recrutement à l’OIDE
  5. Expérience professionnelle requise (un certificat de travail est requis si le ou les personnes concernée(s) ont déjà servi dans sa vie passée où une attestation de travail, si le ou les personnes concernées, est ou sont encore en service).
  6. Critère des langues requises (parler au moins couramment l’anglais et le français) Expérience professionnelle requise
  7. Critère de pièces à fournir ( un passeport en couleur recto verso en cours de validité
  8. S’agissant des membres de l’OIDE, (exiger l’ancienneté à savoir pièce prouvant son ancienneté) pour savoir dans quelle catégorie le ou la classer.

LISTE DES MEMBRES ACTUELS DE NOS ORGANES DIRECTEURS

CABINET DU PRÉSIDENT

Liste des membres du bureau exécutif (COMITE DE GESTION)

  • SEM. LOUIS KOFFI LAOURE, (Fonctionnaire principal de la mission de l’OIDE), Position : Président Exécutif de l’OIDE – Nationalité du pays d’origine : République de Côte d’Ivoire
  • Gouverneur Général et porte parole du Président Exécutif, SEM AMINAN SUZANNE épouse OHIN – Nationalité du pays d’origine : République de Côte d’Ivoire
  • Gouverneur Général et responsable des Etats, SEM Agnimou Agninin – Nationalité du pays d’origine : République de Côte d’Ivoire
  • Gouverneur Général et responsable des pays du Pacific, SEM Dr. anuye Zehan – Nationalité du pays d’origine : République populaire de chine
  • Gouverneur Général chargée de l’Afrique, SEM Dr.Nadia Majoul – Nationalité du pays d’origine : République de Tunisie
  • Secrétaire Permanent du Conseil exécutif des Gouverneurs: SEM Bernard Fowo – Nationalité du pays d’origine : République Française
  • Gouverneur Général chargée de l’EUROPE : SEM .Adnan Imeri and Zoran M. Esteves – Nationalité du pays d’origine : République de Macédoine du Nord
  • Gouverneur Général chargée de la coopération internationale: SEM Roger Sebbach – Nationalité du pays d’origine : Fédération Française

BUREAU DES VICE-PRÉSIDENTS

  • Vice-président chargé des politiques de développement : SEM Jean Pierre Portoukalian – Nationalité du pays d’origine
  • Vice-président chargé des Affaires présidentielles: SEM Pierre LESTREIT – Nationalité du pays d’origine
  • Inspecteur General : SEM ISAAC TYBERG – Nationalité du pays d’origine : Etats-Unis d’Amérique (USA)
  • Directeur général, chargé de la Communication : SEM DOMINIQUE CALACE DE FERLUC – Nationalité du pays d’origine : République Française
  • Vice-président chargé de l’Asie : SEM Penn Kongkia – Nationalité du pays d’origine le royaume du Cambodge

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

  • Secrétaire Général : SEM LUC CARIAT – Nationalité du pays d’origine
  • Directeur général, chargé de la Communication : SEM DOMINIQUE CALACE DE FERLUC – Nationalité du pays d’origine

BUREAU DES HAUTS COMMISSARIATS CHARGES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • Haut Comm.ch.de la concurrence et des enquêtes économiques: SEM JEAN JACQUES ROSALIA – Nationalité du pays d’origine
  • Haut Comm.ch. de la promotion de la culture, des arts et des spectacles : SEM DJEMA BOUZRARA – Nationalité du pays d’origine République de Tunisie
  • Haut commissaire, chargé du développement industriel et des infrastructures économiques : SEM Kaaniche Abdelkader – Nationalité du pays d’origine République de Tunisie
Politique générale

L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE (OIDE), est une institution de financement de développement intervenant sous l’égide des Nations Unies (voir site web d’informations officielles des Nations Unies : www.esango.un.org : type d’institution : cliquez sur organisation intergouvernementale, page 12, accédez à l’OIDE entre l’OCDE et l’OIF, cliquez sur ACTIVITE et sur PROFIL pour accéder aux informations. L’OIDE intervient mondialement, elle est aussi une institution d’élite, car elle comprend :

  1. L’OIDE, l’organisation principale comprenant les États et des privés et plusieurs autres organisations affiliées :
  2. Le Fond de convergence économique mondiale (FCEM), ce fond participe au développement durable des États et des communautés
  3. Le Fond Européen d’énergie (FEE), chargé de la recapitalisation de la dette internationale cédée par les États regroupant la Fédération de Russie, la chine et les États-Unis, …
  4. L’ASD (Action Santé Développement), http://www.asdmondial.com, une fondation mondiale qui intervient dans le domaine de la santé publique et communautaire et dans le développement durable, sous l’égide des Nations Unies (Voir site web des Nations Unes www.esango.un.org : type d’organisation : cliquez sur Fondation ensuite sur action santé développement, ASD se trouve entre Action in développement et Activista Aid Sénégal pour accéder aux informations relatives à ses activités.
  5. AOS et BEDFORD group des hébergeurs de fond d’investissements enregistrés à la Fédéral réservent (Fed), à la Banque mondiale et aux Nations Unies, qui gèrent des fonds d’investissements destinés au développement des communautaires et des Etats.
  6. AWS (Advanced feux de détresse système), est une structure spécialisée dans la gestion de la sécurisation des territoires contre les actions terroristes (attentats, contrebande, tout ce qui menace la sécurité publique et militaire), qui accompagne les programmes de développement durable de l’OIDE dans tous les pays. –
  7. L’OIDE comprend également cinq (5) structures spécialisées : le BUCAH (Bureau chargé des Affaires Humanitaires), l’UNEX (United experts) , le COMISHU (Comité international chargé des services humanitaires), la POLHUMA (police de l’Humanité) et le COPAD, (comité chargé des actions de paix et de développement), ces cinq (5) structures subsidiaires complètent les actions de l’OIDE sur le terrain dans différents domaines.
    • -Le BUCAH (Bureau chargé des Affaires Humanitaires), est la Division de l’OIDE qui s’occupe des opérations humanitaires internationales.
    • -L’UNEX (United experts), est un organe subsidiaire de l’OIDE chargé de la promotion de l’expertise
    • -Le COMISHU (Comité international chargé des services humanitaires), est une structure spécialisée dans la collecte de Dons humanitaires pour permettre au BUCAH de mettre en œuvre sa politique de donation.
    • -La POLHUMA (police de l’Humanité), est une division humanitaire du BUCAH, chargée d’apporter des secours d’urgence humanitaire en cas de besoin sur le terrain et intervient dans la reconstruction post crise.
    • -Le COPAD, (comité chargé des actions de paix et de développement), intervient dans le domaine de la gestion des conflits recommandé par les Nations Unies, le COPAD est chargé de promouvoir la justice sociale, de sorte à ce qu’il y est un seul traitement égal pour tous et est doit promouvoir d’installer une culture du dialogue démocratique dans tous les pays en plus du dialogue politique existant entre les partis politiques, le COPAD est chargé de faire de la paix une tradition et une action indispensable pour maintenir une cohésion sociale et l’avenir des pays. Il doit faire en sorte, que, toute lois gouvernementales qui doivent être adoptées soient toujours précédées par une phase de négociation à l’assemblée nationale, et s’il s’agit de lois sociales et économiques, qu’il y ai discussion entre patronat et syndicat avant qu’elle ne soit transposée dans la loi. Le COPAD est chargé de promouvoir des qualités comme la démocratie, la cohérence, la cohésion sociale, l’humanisme la tolérance, etc.., qui sont des valeurs à défendre par défaut par chacun et par tous, car, ces qualités se perdent à ce Jour dans la société, la sagesse doit être enseignée dans la communauté par les anciens, promouvoir l’égalité républicaine pour éliminer la ségrégation, l’apartheid, la discrimination et le racisme du milieu du peuple.
      Le Comité de paix et de développement ( COPAD) a l’obligation de promouvoir les institutions et de protéger la démocratie dans le monde entier et assoir la légitimité des responsables auxquels l’on souhaite confier les questions d’intérêts communs et le pouvoir légitime du pays, promouvoir la négociation et le Dialogue comme instrument de paix.
      maintenir le dialogue permanent avec les responsables des syndicats, des entreprises, de sorte que le pouvoir des institutions soit fondé sur la démocratie, pousser tous les pays au respect de la loi qui maintien l’ordre dans tous les pays. Ne pas être seulement innocent, mais être désormais irréprochable et insoupçonnable pour maintenir la probité morale, etc.., toutes les actions du COPAD sont consignées dans une charte appelée « la CHARTE du COPAD pour la cohérence, la démocratie et la paix », qui sera vendues à dix (10) euros la pièce accessible sur internet dans les librairies en ligne de l’OIDE sur son site web et physiquement dans les boutiques dédiées à la paix.
  8. L’OIDE comprend une coordination humanitaire internationale (le BUCAH), qui intervient dans tous les pays dans le domaine humanitaire et des secours d’urgence, le BUCAH apporte aux personnes qui sont sinistrées des aides humanitaires d’urgence et intervient sur le terrain à travers les organismes suivants :
    1. Le Microcrédit MICI (Micro crédit international), un organisme de Microcrédit, chargé d’effectuer des prêts de petites sommes à des personnes ou familles qui n’ont pas accès au système bancaire classique, faute de garantie réelle ou d’apport personnel suffisant, l’objectif du MICI est d’aider et permettre aux bénéficiaires de ses financements de pouvoir réaliser des projets de développement et des activités productives ou de création de très petites entreprises qui participent à la vie active de la communauté, le MICI étant sa couverture à tous les pays en développement d’Afrique , d’Amérique latine, d’Asie centrale et du sud est, du Moyen orient , de l’Europe de l’est etc. Les activités du MICI ont un impact sur le développement local, il touche aussi des secteurs très rares comme:
      • l’agriculture (groupement villageois coopérative paysanne organisation professionnelle), l’artisanat ( groupements d’artisans , association artisanale féminine ). Le financement de l’économie sociale (mutuelle d’épargne et de crédit, banque villageoise)
      • La Protection Sociale Bucah (mutuelle de santé, caisse de santé primaire)
      • Le Microcrédit Mici, s’inscrit dans une démarche économique et financière durable et s’accompagne d’un soutient fort aux bénéficiaires. En outre, il est avec l’épargne la micro-assurance (toutes sortes d’assurances et d’autres produits). Il reste à noter, que, le crédit du MICI est accordé à tour de rôle et dispose d’un personnel pour sa suivie.
Charte administrative et technique

PRÉAMBULE

PARTICIPATION DE L’OIDE-IOED AU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET A LA CONSTRUCTION MONDIALE

L’OIDE-IOED est une Organisation intergouvernementale avec un statut particulier.

Elle participe au développement durable sous la tutelle des Nations-Unies en qualité d’institution de financement et de développement.

Elle jouit d’un “Statut particulier et extraterritorial” (Accords de Siège), conclu avec les pays signataires et intervient en collaboration avec les Institutions de BRETTON WOODS (AOS) et avec l’aval d’un groupe de Banques de développement.
L’OIDE-IOED bénéficie de ce fait de la participation effective de plusieurs Gouvernements des pays partenaires tels que les États-Unis d’Amérique, les Pays d’Europe, Asie, Océanie, Afrique et le Moyen-Orient, visibles sur notre site web : www.oide-dev.org Ainsi, l’OIDE-IOED est heureuse d’apporter sa contribution à la réussite d’entreprises et au fonctionnement des États et pays émergents.
Le message clair qui peut être retenu est que l’environnement économique mondial est en profonde mutation et que la prise en compte de cette réalité impose de nouvelles structures et concepts, raisons pour lesquelles l’OIDE-IOED est susceptible d’intervenir efficacement pour répondre aux exigences du changement en cours et d’orienter progressivement la poursuite des objectifs de développement durable fixés par l’ONU.
Pour aller dans ce sens, l’OIDE-IOED a opté pour des solutions nouvelles afin de permettre le changement afin de mettre en place les innovations qu’elle entend apporter pour contribuer à la construction d’un monde meilleur dans lequel la lutte contre la pauvreté est la première de ses nombreuses missions.

Structures & Organisations

Cabinet particulier du président exécutif
À propos de l ‘OIDE
Charte des procédures
Structures et organisations
États partenaires
Centres d’information de l’OIDE
Documents Juridiques
Foire aux questions

Organes principaux

Comite Fondateur
Forum des chefs d’Etats et des Gouvernements (FOCEG),
Assemblée générale
Conseil Exécutif des Gouverneurs
Conseil de tutelle
Cour internationale de Justice /TAAO
Conseil d’administration (CA

Organes spécialisés de l’OIDE

Le RECAFED (Réseau chargé de l’action des femmes dans le développement durable)
Le HCPE (Haut-Commissariat chargé de la protection des enfants
AOF (action de l’OIDE contre la faim
PDO (Programme de décentralisation de l’OIDE)
DPN (Département de la protection de la nature)
La POLHUMA (police humanitaire de secours et d’urgence)
Le COMISHU (COMITE INTERNATIONAL DE SECOURS HUMAINTAIRE)
Le TAAO (Tribunal administratif de l’OIDE)

Ces différents interviennent dans des secteurs biens précis et apportent Organes Techniques de Gestion de l’OIDE et les programmes

Cabinet Particulier du Président (CPP)
Secrétariat particulier du Président Exécutif (SPP)
Bureau des Vice-présidents (BVP)
Bureau des Conseillers Techniques et Spéciaux (BCTS)
Bureau de la porte –parole du Président Exécutif (BPPPE)
Bureau du Directeur du Protocole du Président Exécutif (BDPPE)
Bureau des Affaire Juridiques (BAJ)
Secrétariat Permanent du Conseil Exécutif des Gouverneurs (SPCEG)
Secrétariat Général de l’OIDE (SGO)
Bureau de la Déontologie et du Travail (BDT)
Bureau des Inspections centrales et générales (BICG)
Bureau des distinctions honorifiques (BDH)
Bureau du Département des Affaires politiques (BDAP)
Bureau de la Divion et du soutien logistique et des services moyens
Généraux (BDSLSMG)
Bureau de l’OIDE pour le Partenariat et l’action économique (BPAE)
Bureau du Département de santé publique (HCSP)
Bureau de coordination des Affaires humanitaires (BUCAH)
Bureau du Département des Affaires Economiques (DAE)
Bureau de l’administration Générale et du Département des R.H (BAG)
Bureau charge de la planification des Budgets et de la comptabilité (BPBC)
Bureau chargé des infrastructures économiques (BCIE)
Bureau chargé de la politique du Transport (BCPT)
Département chargé du développement agricole (DCDA)
Bureau chargé de la Bonne gouvernance (BBG)
Bureau de la Direction informatique (BDI)
Département charge du sport, du tourisme, des loisirs, de la culture, des arts et spectacles (DSTLCAS)
Le Réseau Economique Chargé de l’Action des Femmes dans le Développement durable (RECAFED)
Les ACP
Le Département de la justice interne (DJI)
Le Haut-commissariat chargé de la protection des enfants (HCPE)

Les Grandes Commissions de l’OIDE Organes subsidiaires

Comités
Commissions
Conseils
Conseils et Panel
Groupes de travail et autres
Ccp (grande cellule du conseil du Président)
Commission budgétaire de l’OIDE
Commission Générale de l’OIDE

Les instituts de recherche et de formation

Le CRN (Cercle de Réflexion des Nations)
ASD : Afrique santé et Développement)

Organismes d’experts de l’OIDE, composés d’experts Gouvernementaux et experts indépendants

L’UNEX (United Expert)

Les Affaires Humanitaires

Le BUCAH est le Bureau chargé des urgences à caractère humanitaire et comprend en interne les structures suivantes qui agissent dans ce secteur
La POLHUMA (police humanitaire de secours et d’urgence)
Le COMIISHU (Comité international de secours Humanitaire)

Les Programmes Techniques L’activité de base de l’OIDE, est la gestion de programmes d’aide au développement définis par ses bailleurs de fonds; Ces programmes sont élargis à tous les pays et à l’ensemble des continents et se présentent comme suit

Programme d’aide au développement des pays d’Afrique & des régions ACP
Programme d’aide au développement des pays d’Amérique Latine
Programme d’aide au développement pour les pays d’Asie
Programme d’aide au développement des pays du Moyen Orient
Programme d’aide au développement des pays de l’Océanie
Programme d’aide au développement des pays de l’Europe
Programme d’insertion des femmes (réseau femmes et développement)

Programme d’appui à l’éducation, à l’alphabétisation, à la formation académique et professionnelle

Actions humanitaires d’urgence, etc.

Institutions spécialisées

Le HCPE(Haut Commissariat chargé de la protection des enfants)
AOF-World(action de l’OIDE contre la faim)
FITBANK (Banque de développement de l’OIDE)
PDO(Programme de décentralisation de l’OIDE)
DPN(Département de la protection de la nature)
POLO (Police humanitaire de secours et d’urgence)
COMISHU (Comite international de secours humanitaire)
TAAO (Tribunal administratif et d’appel de l’OIDE)
INSAC ( institut des arts, des spectacles et de la culture)
ISHO (institut social et humanitaire)
BUCAH (affaires humanitaires)
HAUT CONSEIL DE SANTE (HCS)
UNEX (union des experts internationaux)
IRAC (institut de recherche anthropologique contemporain)
COM (centre d’observation mondiale)
WORLD PEACE (institution de recherche de paix)
FOCEG ( Forum des chefs d’Etats et de Gouvernements)

Feuille de route

Les projets de l’OIDE sont réalisés à l’échelle mondiale sous l’égide des Nations Unies dans tous les pays Le programme est coordonné par les Nations Unies (Retrouvez, la feuille de route des activités de l’OIDE, sur le site web officiel des Nations unies : www.esango.un.org , voir type d’institution : cliquez sur organisation intergouvernementale, page 11, accédez à l’OIDE après l’OCDE, cliquez sur Activité et sur Profil pour accéder aux informations. Les partenaires sociaux intervenants dans les programmes sont

LES Nations Unies
LES États
LES Gouvernements
LES populations des pays en attente d’emplois
LES Experts internationaux
LES Entreprises, les associations, les ONG les fondations
LES différents partenaires techniques et financiers

Interviennent dans la mise en œuvre des différents projets, les organisations suivantes :
L’OIDE, exerce un leadership mondial au plan économique, elle met en œuvre des projets innovants de développement durable, au service des populations nécessiteuses pour éliminer la pauvreté, ce sont donc au total, des millions de personnes, des États, les populations, les Nations Unies, les organisations de développement durable, les bailleurs de fonds, les Banques, les organisations de la société civile (ONG, Avocats, associations, Médecins, entreprises, Fondations, organismes humanitaires et sympathisants, les sociétés de sports ) , etc.., qui se placent sous son leadership économique mondial.
Les structures qui constituent la coalition mondiale intervenant dans les projets sont :

L’OIDE, l’organisation principale comprenant les États et des privés et plusieurs autres organisations affiliées.
Le Fond de convergence économique mondiale (FCEM), ce fond participe au développement durable des Etats et des communautés
Le Fond Européen d’énergie (FEE), chargé de la recapitalisation de la dette internationale cédée par les Etats regroupant la Fédération de Russie, la chine et les Etats Unis
L’ASD (Action Sante Développement), www.asd.international, une fondation mondiale qui intervient dans le domaine de la santé publique communautaire et du développement durable, sous l’égide des Nations Unies (Voir site web des Nations Unes www.esango.un.org : type d’organisation : Fondation page 25, cliquez sur action sante développement pour accéder aux informations
AOS et BEDFORD group des hébergeurs de fond d’investissements enregistrés à la Fédéral réserve (Fed), à la Banque mondiale et aux Nations Unies, qui gèrent des fonds d’investissements destinés pour des projets de développement communautaires
AWS (Advanced warning système) , est une structure spécialisée dans la gestion de la sécurisation des territoires contre les actions terroristes (attentats, contrebande, tout ce qui menace la sécurité publique et militaire), qui accompagne les programmes de développement durable de l’OIDE dans tous les pays